logo seis

Second ajustement de trajectoire pour InSight

La sonde InSight a effectué sa seconde manœuvre de correction de trajectoire

Le samedi 28 juillet vers 20h00 heure française, la sonde InSight a modifié pour la seconde fois sa trajectoire, en effectuant un large virage dans l'espace. Comme la première, cette manœuvre avait pour objectif de corriger l'erreur introduite volontairement lors du lancement, de façon à éviter que l'étage supérieur de la fusée Atlas V ne rentre en collision avec la planète rouge, au risque de contaminer cette dernière.

Trajectoire suivie par la sonde InSight depuis son lancement jusqu'à l'atterrissage, avec les manœuvres de correction de trajectoire (TCM) (© NASA/JPL).Schéma de la trajectoire suivie par la sonde InSight depuis son lancement le 5 mai dernier jusqu'à l'atterrissage, avec les manœuvres de correction de trajectoire (TCM) qui jalonnent son parcours dans l'espace (© NASA/JPL).

InSight est maintenant désormais sûre et certaine d'atteindre Mars si elle continue sur sa lancée. Cependant, les navigateurs interplanétaires disposent de quatre autres opportunités pour infléchir plus finemement encore la course de la sonde dans l'espace interplanétaire.

Ces manœuvres de correction de trajectoire (TCM) supplémentaires sont programmées respectivement à 45 jours, 15 jours, 8 jours et 22 heures avant l'atterrissage. Elles permettront de s'assurer que l'engin arrivera à la bonne vitesse et avec la bonne direction dans le corridor d'entrée, une zone rectangulaire minuscule de 10 kilomètres sur 24 kilomètres située virtuellement au sommet de l'atmosphère martienne, et au travers de laquelle InSight doit impérativement passer pour pouvoir rejoindre son site d'atterrissage sur la plaine équatoriale d'Elysium. Deux autres manœuvres de correction de secours sont également prévues, au cas où l'une des manœuvres nominales ne puisse être effectuée à temps, ou si une anomalie exige une modification critique de la trajectoire du vaisseau au tout dernier moment.

InSight est en bonne santé, et le statut de tous les sous-systèmes du vaisseau est nominal. Le 16 juillet et le 19 juillet dernier, les deux principaux instruments, le sismomètre SEIS et le capteur de flux thermique HP3, ainsi que la station météorologique APSS, ont été testés avec succès.

La sonde se déplace actuellement à la vitesse de 10 000 km/h, et se trouve à 25,3 millions de kilomètres de la Terre, et 33,1 millions de kilomètres de sa cible, Mars. Le 6 août prochain, elle sera exactement à mi-parcours, en ayant encore 242,5 millions de kilomètres à parcourir avant d'arriver à destination. Effectivement, la sonde ne vole pas en ligne droite, mais suit une trajectoire elliptique autour du soleil, un arc de cercle d'un peu moins de 180° (appelé orbite de transfert de Hohmann), qui relie la Terre à Mars. Jusqu'à son atterrissage à haut risque, prévu pour le 26 novembre prochain, InSight aura en fait parcouru 485 millions de kilomètres en 205 jours.

Dernière mise à jour : 1er août 2018

Imprimer

logo IPGP bottom
 

Realized by IPGP

Contact : P. Labrot

 

 NASA JPL - Oxford University - Imperial College London - CNES - ISAE - MPS - IPGP - ETH