logo seis

Le cordon ombilical

La ligne de vie du sismomètre d'InSight

Représentation graphique 3D montrant l'extrémité du cordon ombilical et la boucle de service (© NASA)Représentation graphique 3D montrant l'extrémité du cordon ombilical et la boucle de service (© NASA).

Une fois posé au sol, le sismomètre SEIS continuera d'être en relation avec l'atterrisseur InSight par l'intermédiaire d'un cordon ombilical sophistiqué ayant la forme d'un câble plat semi-rigide.

Ce cordon, confiné dans un dévidoir (TSB, Tether Storage Box), se déroulera automatiquement lorsque le sismomètre sera pris en charge par le bras robotique.

D'une longueur de 3 mètres et de 4,5 centimètres de largeur, le câble relie l'instrument SEIS avec la  boîte électronique (eBOX) placée à l'intérieur de l'atterrisseur dans un compartiment thermique. Il assure à la fois l'alimentation électrique du sismomètre, ainsi que la circulation des signaux électriques, des mesures obtenues par l'instrument et des instructions de commandes.

Pour éviter que le cordon ne transmette au sismomètre des vibrations en provenance de l'atterrisseur (provoquées par exemple par les mouvements des panneaux solaires sous l'effet des vents), des dispositifs d'amortissements ont été mis en place.

L'un des plus importants est une boucle de relaxation (appelée aussi boucle de service). Une pièce mécanique fixée sur le sismomètre force le câble à effectuer une boucle, ce qui complique fortement la propagation d'éventuelles vibrations en provenance de la sonde. Cette astuce est couramment utilisée sur Terre, lorsque les géophysiciens déploient des sismomètres. Une fois l'instrument posé au sol, il est généralement recommandé de prendre le câble servant à l'acheminement de l'électricité et des données, et de lui faire faire un tour complet autour du capot de protection du sismomètre.

Le dérouleur du cordon ombilical du sismomètre SEIS (© NASA/JPL-Caltech/Lockheed Martin).Le dérouleur du cordon ombilical du sismomètre SEIS (© NASA/JPL-Caltech/Lockheed Martin).D'autres améliorations subtiles ont été apportées au fur et à mesure des réflexions des ingénieurs. C'est ainsi que le cordon est équipé d'une tige terminée par une petite sphère, qui permet sa préhension par le grappin du bras robotique. Si la situation l'exige, il sera donc possible d'attraper le câble au sol pour modifier sa position.

Une plaque métallique de 300 grammes environ munie de picots (tether prong mass) est également fixée sur la partie inférieure du câble : elle va servir à améliorer  le contact avec le sol et à prévenir d'éventuels micro-déplacements.

Le cordon et ses différents accessoires ont été développés par le Jet Propulsion Laboratory (JPL).

Dernière mise à jour : 25 octobre 2016

logo IPGP bottom
 

Realized by IPGP

Contact : P. Labrot

 

 NASA JPL - Oxford University - Imperial College London - CNES - ISAE - MPS - IPGP - ETH