logo seis

SEIS, une collaboration internationale

Partenaires & partenariats

InSight est une mission appartenant au programme Discovery de la NASA, qui embarque une instrumentation scientifique à très forte participation internationale.

Les pendules très large bande (VBB) qui sont au coeur de l'instrument SEIS ainsi que la sphère de confinement sous vide ont été développés en France par les équipes techniques et scientifiques du Centre National d'Etudes Spatial (CNES), de l’Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS/Université Paris Diderot), du Campus Spatial de l’Université Paris Diderot et de l'industriel SODERN. Les boitiers de l'électronique de proximité du VBB ont été réalisés par l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) de Toulouse en collaboration avec l'Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (ISAE), qui a développé le modèle de bruit de l'instrument.

La mission InSight est le fruit d'une collaboration internationale entre la NASA et plusieurs laboratoires européens (© CNES/IPGP/David Ducros)La mission InSight est le fruit d'une collaboration internationale entre la NASA et plusieurs laboratoires européens (© CNES/IPGP/David Ducros).

Les pendules et la sphère ont été construits et assemblés dans les locaux de la société SODERN. Le financement de l'instrument a été assuré par le CNES, qui a également réalisé de nombreux tests grâce à ses moyens d'essais situés sur Toulouse. D'autres tests ont été effectués par l'Institut de Physique du Globe de Paris, notamment sur le site parisien de St-Maur. De nombreux laboratoires du CNES ont également contribués à plusieurs études : l'Institut de Minéralogie et de Physique des Matériaux et de Cosmochimie pour le contrôle de la contamination, le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) pour la modélisation des vents et le laboratoire CERMES associé à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées pour les analyses liées aux pieds de l'instrument.

Des membres de l'équipe technique du CNES posent devant le modèle de vol du sismomètre SEIS (© CNES/MARTIN Emmanuelle).Des membres de l'équipe technique du CNES posent devant le modèle de vol du sismomètre SEIS (© CNES/MARTIN Emmanuelle).

Plusieurs laboratoires européens et américains ont également contribué au développement technologique de SEIS. L'Imperial College à Londres a fourni les capteurs à courte période (SP), qui complètent la gamme de fréquence à laquelle les pendules VBB sont sensibles. L'institut Max-Planck de recherche sur le système solaire (MPS) de Lindau a conçu le dispositif de mise à niveau, qui va permettre d'aligner le sismomètre avec l'horizontal une fois à la surface de Mars. L'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH) a quant à elle reçu la responsabilité de développer la boite électronique, qui renferme les différentes cartes d'acquisition et de contrôle qui gèrent l'instrument SEIS.

Le centre de la NASA Jet Propulsion Laboratory (JPL) basé à Pasadena, Californie, par ailleurs très impliqué sur la sonde InSight au côté de l'industriel américain Lockheed Martin, a également apporté son expertise sur l'instrument SEIS, en fournissant le câble de connexion avec l'atterrisseur, ainsi que toutes les protections thermiques du sismomètre : l'enceinte thermique RWEB, le bouclier éolien et thermique WTS, et enfin la sphère en titane sous vide au sein de laquelle sont installés les pendules très large bande VBB, et qui a été la source de nombreux défis technologiques.

D’autres laboratoires du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et d’universités françaises seront enfin associés à l’analyse des données, une fois ces dernières reçues depuis la surface de Mars. C'est le cas du Laboratoire de Planétologie et Géodynamique (LPG) de Nantes, de l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) à Toulouse, du Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) à Paris et du laboratoire GéoAzur à Nice.

Ce dernier accompagnera également le réseau « sismo à l’école », qui contribuera à la diffusion des données sismologiques et météorologiques de la mission auprès des écoles, collèges et lycées.

L'équipe d'InSight au Jet Propulsion Laboratory (© NASA).L'équipe d'InSight au Jet Propulsion Laboratory à Pasadena en Californie en janvier 2018 (© NASA).

Dernière mise à jour : 02 mars 2018

logo IPGP bottom
 

Realized by IPGP

Contact : P. Labrot

 

 NASA JPL - Oxford University - Imperial College London - CNES - ISAE - MPS - IPGP - ETH